noel-16

Dans sa lettre  »La joie de l’amour »  suite au synode sur la famille, le pape François écrit :
 » Une autre valeur quelque peu ignorée en ces temps de relations frénétiques et superficielles: la tendresse. »
Cette tendresse, nous la découvrons dans le regard de Joseph sur Marie, sa bien -aimée, dans le regard de Marie sur Jésus son nouveau-né.
Regards de tendresse qui laissent deviner le regard même de Dieu, en cette nuit de Noël.
Ce même regard que Jésus portera sur les personnes qu’il rencontrera.

Regard de tendresse, gestes de tendresses, cela peut paraître un peu naïf ou trop romantique, n’est-ce pas, mais n’est-ce pas ce que nous désirons au fond de nous-mêmes?

Accueillons sur nous, en cette nuit de Noël, la tendresse de Dieu pour en être les  »disciples-missionnaires ». Rappelons-nous ces paroles de Jésus:  »comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres »  »comme le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie » Jésus ne nous demande pas de l’aimer, mais de nous aimer et en cela l’amour de Dieu demeure en nous.

Alors, dans l’Esprit du Ressuscité, sachons, en couple, en famille, en communauté chrétienne, entre amis… recevoir et partager cette tendresse, source de Vie.
Que la tendresse de Noël rejoigne le cœur de chacune et chacun !!!